asbl dentisterie sociale
8, allée de la Picherotte - 4053- Embourg, Belgique
GSM:(0032)(0)478936393 FAX: (0032)(0)43421151

accueil
profession
patients
courrier
formations
à propos
galerie
liens
nl
en

problème/projet 2: urgences dentaires nuit & week-end en wallonie

La profession wallonne estime que le service de garde n’est pas déontologique dans la mesure où il encouragerait le patient à se négliger. (incisif n° 72) (ce n’est pas le cas à Bruxelles ; j’ignore la situation en Flandre)

Or les urgences dentaires sont directement mortelles quand il s’agit d’un abcès des dents supéro-antérieures, dont le drainage veineux passe par le sinus caverneux –cas célèbres : mme Mourousi; Ramses II- ou d’un abcès chez toute personne dont l’immunité est diminuée, et indirectement mortelle par les excès d’antidouleurs que les enragés ingurgitent, et l’engorgement des services de garde hospitalier qu’ils occasionnent (cfr "l'infirmière" n°149 mai 2000).

Avec beaucoup de mauvaise volonté, les chambres syndicales Wallonnes organisent une garde pro forma, les samedis de 14 à 16, et les dimanches de 10 à12 h

  • à des heures qui ne correspondent pas à la bio chronologie
    • des abcès (on se réveille avec un abcès)
    • des pulpites (on se couche avec un rage de dent)
    • des accidents (les enfants tombent de vélo fin d’après-midi…)

  • à des endroits inaccessibles en transport en commun
  • hors tiers-payant.
  • Hors remboursement pour les extractions, complications d’extraction, suture d’extraction, et leur supplément de nuit ou de week-end
  • Hors convention pour les radiographies.
  • Depuis quelques années, on a renoncé au ticket modérateur de 25% en dentisterie, trop dissuasif, vu le montant des honoraires. Les tickets modérateurs dentaires tournent autour des 10%. Mais cela n’a pas été étendu aux suppléments de nuit & WE. Les suppléments conventionnés de prise en charge la nuit et le week-end sont très généreux, et rien que leur ticket modérateur de 25% pose problème.

Pro forma, la garde s’honore au tarif de la convention. Mais il n’y a jamais eu, depuis 1963, de convention quant aux radiographies, qui sont un espace de liberté tarifaire laissé à la discrétion des dentistes (les tarifs de remboursements sont ceux négociés avec les radiologues) (Et malgré une telle convention qui vous laisse toujours la liberté d’honoraire, puisqu’il y a toujours un radiodiagnostic lors d’un soin, il y a des arrondissements sans quorum ! Et on vient parler de pléthore !)

La continuité des soins est pourtant une obligation légale ; la garde doit être organisée en tout cas pour « ses» patients.

Les service de garde sont normalement de la responsabilité de la commission médicale provinciale.

Projet :

  • Evaluer les besoins
  • Edicter une norme
    • Garde 24h/24 tous les X milliers d’habitants?
    • Garde 24h/24 tous les Y dentistes ?
    • Prise en charge endéans les 3 heures – 6h – 12h – tous le Z km² ?

  • Prévoir l’accessibilité du lieu de garde
  • Edicter un tarif pour les soins hors convention radiographie

subvention extraction

complication d’extraction,

suture d’extraction

pose de pansement pulpaire

drainage intracanalaire

note : le principal problème pour la viabilité de la garde sont les patients pas en ordre de mutuelle, mais qui présentent des anciens documents qui accréditent qu’ils seront couverts.

note : les honoraires conventionnés de prise en charge nuit & week-end sont très généreux : ils doublent le chiffre d’affaire. Comme il n’y a pas de frais supplémentaire à recevoir en dehors des heures, le supplément triple le revenu.

Malheureusement, l'INAMI ne rembourse le supplément nuit & week-end que pour les soins eux-même remboursés, donc pas pour les extraction, complication d’extraction, suture d’extraction, pose de pansement pulpaire, drainage intracanalaire…

note : depuis 20 ans, j’assure à Liège un service de garde avec mes associés, pour nos patients, de 8 à 23h tous les jours, en tiers-payant, avec un ticket modérateur + soins non-remboursés limité à 300 fr Au début, nous faisions la garde à heure fixe : 10h, 17h, 22h, ce qui nous permettait de la doubler d’un passage de Sécuritas. Mais les tarifs de gardiennage ont tellement augmenté que nous n’avons plus pu les assumer. Comme entre-temps, la pénétration du téléphone a bien progressé chez nos patients, nous sommes passé à une prise en charge sur demande téléphonique, endéans les 6 heures maximum.